Mr Gérald MICHEL




Allocution du maire - Vendredi 28 mars 2014




Ce dimanche 23 mars, une large majorité des électrices et des électeurs nous a accordé sa confiance pour ces six années à venir. Une page de notre histoire locale se tourne et une nouvelle va s’ouvrir.

Je veux avant tout remercier les habitantes et les habitants de Savonnières-devant-Bar qui se sont mobilisés(ées) ce dimanche pour nous apporter leur soutien.

Nous avons été élus(es) et bien élu(es) et nous avons mené cette campagne avec franchise, dans le respect mutuel.

Ce sera notre ligne de conduite pour demain et je formule ici le vœu que cette attitude prévale désormais dans nos relations futures.

Le nouveau conseil municipal va donc travailler. Bien des dossiers nous attendent et nous allons les mener dans la concertation en nous entourant notamment de l’avis des différentes commissions que nous allons mettre en place.
Conformément à notre profession de foi, nous allons donc faire appel à toutes celles et ceux qui veulent s’impliquer et participer à la vie communale.

Nous devons avant tout nous écouter avec respect, en admettant les différences mais en les exposant sans amertume ni animosité.

Votre conseil municipal doit pouvoir engager son action dans la sérénité. Je m’y attacherai en permanence et je n’admettrai pas l’invective dans ces lieux. Nous sommes avant tout au service de toutes et de tous et non pas, de quelques-uns.

Nous tiendrons nos engagements pour favoriser et aider les associations du village.
Toutes les générations doivent se sentir soutenues et estimées.
Pour ma part, j’ai pris des engagements durant cette campagne. Je les respecterai.


Je serai toujours très sensible au fait que les plus faibles d’entre-nous soient représentés, écoutés et aidés.
Cette notion de proximité me parait essentielle car certaines voix influentes clament que le salut administratif passe par la disparition de nos 36.000 communes. Ce n’est pas ma conception et je pense tout au contraire qu’en cette période où beaucoup de nos concitoyens doutent des politiques, que nos mairies incarnent la proximité à laquelle nous sommes toutes et tous profondément attachés(ées).

Je l’ai dit et clairement souligné dès le début du mois de janvier et nous nous sommes ensuite engagés à ne pas faire de promesses inconsidérées. Mais, je suis décidé à ce que nous retrouvions la place qui est la nôtre au sein de l’agglomération.

La tache ne sera pas aisée et les embûches seront peut être nombreuses mais, c’est à ce prix que notre voix pourra porter.
Ce mandat va être déterminant et nous allons avoir un double défi à relever :

- Gérer nos intérêts en réalisant les projets indispensables (Voirie, sécurité, amélioration du cadre de vie, optimisation de nos moyens humains et matériels, requalification de l’ancien groupe scolaire, solidarité entre les générations) tout en maitrisant notre fiscalité propre.

- Inscrire notre commune dans la dynamique intercommunale en veillant à préserver notre identité.

Mais nous ne le ferons pas n’importe comment et surtout, à n’importe quel prix.

Il n’y aura pas de véritable intercommunalité sans un réel développement économique sur notre bassin de vie.
Aucune collectivité ne peut vraiment se développer avec une démographie en berne, un taux de chômage supérieur à 11% de la population active qui se conjugue avec le manque d’attractivité flagrant de notre territoire pour les jeunes générations.

Certes, il existe bien quelques perspectives autour de CIGEO et de SAFRAN … Mais combien d’emplois directs seront-ils finalement créés ?
Il faudra donc aller encore plus loin en favorisant l’implantation d’autres entreprises le long de la vallée de l’Ornain et ne pas attendre que tout vienne d’en haut.

Et puis, que penser d’un groupement qui ne viserait qu’à développer des zones commerciales multiples et variées, d’édifier de couteuses infrastructures de loisirs, tandis que l’économie locale s’étiole au fil des années et que certaines grandes PME sont aujourd’hui au bord de la fermeture ?


Comme vous le voyez, la tâche est dense et ce mandat va être chargé mais cela ne nous empêchera pas d’être à votre écoute.

Durant tous ces derniers mois, nous avons pris l’habitude de réfléchir et surtout, de travailler ensemble. Nous saurons gérer les dossiers dans la concertation car un conseil municipal doit être systématiquement associé à toutes les décisions. Ce n’est pas l’affaire exclusive du maire et de ses adjoints.

Me voici arrivé au terme de cette allocution.

Je mesure parfaitement le poids de mes responsabilités et je tiens à remercier celles et ceux qui, autour de moi, viennent de m’accorder leur confiance.


Je ne faillirai pas à mes engagements.